Description

  • Théâtre
  • Compagnie Légendes Urbaines
  • Mise en scène David Farjon

Sur scène, un plateau télé et des journalistes. Les comédiens de la compagnie Légendes Urbaines mènent l’enquête à travers les personnages qu’ils incarnent. Leur théâtre s’appuie sur des documents qui nous mettent en prise directe avec le monde dans lequel nous vivons. Son sujet : la banlieue, lieu de cristallisation de conflits sociétaux. Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois démonte avec malice le mythe d’une certaine vision de la banlieue portée par les medias. Que nous dit ce reportage ? Qui l’a commandé ? Qui l’a réalisé ? Où est la vérité ? Où est la manipulation ?

Passant habilement de la fiction au making-off, notre joyeuse bande d’enquêteurs démonte le langage médiatique et provoque chez le spectateur une furieuse envie de s’exprimer ! La Compagnie Légendes Urbaines propose un théâtre « documenté».

Les titres de ses spectacles sont toujours des citations. Et c’est un sentiment… est tiré d’un journal de 20h de TF1 présenté par Roger Gicquel en 1976.

  • Une immersion dans la création vous est proposée par la compagnie Légendes Urbaines en deux temps. Le premier rendez-vous aura lieu fin septembre et le second début novembre. Vous assisterez à des répétitions et découvrirez les coulisses techniques d’une création. Réservation auprès d’Alexandrine Peyrat • 01 49 58 17 12 • a.peyrat@trr.fr
     
  • Conférence débat sur "La représentation de la banlieue par les médias", Avec l’Université Populaire d’Arcueil, un lundi soir (à préciser) en octobre ou début novembre, à Anis-Gras – Le lieu de l’autre.
     
  • Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue du spectacle le 20 novembre.
     
  • Leur spectacle précédent Ce que je reproche le plus résolument à l’architecture française, c’est son manque de tendresse sera joué à l’ECAM, théâtre du Kremlin-Bicêtre, les 19 et 20 décembre.

Localiser :

48.793327,2.362868
Aller en haut de page