Description

  • Musique

Comme le printemps qui amène le renouveau, de nombreux compositeurs européens du début du XXe siècle ont cherché à renouveler le langage musical à partir des racines de chaque culture. Chez les britanniques, Edward Elger, dans son Concerto pour violoncelle (1919) cultive un lyrisme grandiose qui prolonge la grande tradition allemande. Anton Dvořák, dans sa Symphonie n°8 (1889) a puisé dans les thèmes populaires dansants du folklore tchèque, parfois inspirés des chants d’oiseaux. Prokofiev, quant à lui, s’est nourri de commedia dell’arte pour L’Amour des trois oranges (1919). Le jeune chef new-yorkais à la carrière déjà impressionnante, James Feddeck dirigera Victor Julien-Laferrière, violoncelliste soliste prodige français de 29 ans, vainqueur du Concours Reine Elisabeth et du Concours International du Printemps de Prague. Un concert aux airs de printemps ! 

  • Un spectacle à voir en famille, dès 9 ans.

Localiser :

48.793327,2.362868
Aller en haut de page