Un établissement de haute qualité environnementale, symbole de la transformation de Villejuif.

Vendredi 16 mars 2018, Franck Le Bohellec, Maire de Villejuif et Conseiller régional d’Ile-de-France, a posé la Première Pierre de l’École des Réservoirs, en présence de l’équipe municipale dont Mme Anrep, conseillère municipale déléguée à l’éducation, de Mme Seralini, Inspectrice de l’Éducation Nationale et de plusieurs directeurs d’école.

L’école des Réservoirs, située du Boulevard Maxime Gorki à la rue Condorcet, est financée par la Ville de Villejuif à hauteur de 23 millions d’euros. La municipalité a reçu une aide conséquente pour la construction de cette école tant attendue des Villejuifois, avec une subvention de la région Ile-de-France de 1 million d’euros. La signature de plusieurs PUP (Projet Urbain Partenariaux) issus des constructions neuves dans la ville permettent également son financement.

Franck Le Bohellec, Maire de Villejuif se félicite de la construction de ce nouvel équipement public:

"Cette nouvelle école s’inscrit dans une démarche de haute qualité environnementale, elle est le symbole de la transformation de notre ville et de notre ambition pour Villejuif."

L’école des réservoirs permettra d’accueillir 17 classes.

Au rez-de-chaussée :

  • 6 classes de maternelle largement vitrées,
  • 3 dortoirs,
  • 1 salle de motricité,
  • des salles d’activités d’accueil de loisirs,
  • une cour et son petit jardin pédagogique.

Au premier étage :

  • la grande cour des élémentaires,
  • des salles polyvalentes et d’activités destinées à l’accueil de loisirs.

Au deuxième étage, onze classes primaires.

Plutôt qu’un bâtiment uniforme, l’architecte a proposé un jeu de volumes en décalé : la partie du deuxième étage sur pilotis crée ainsi un auvent pour la cour des élémentaires.
La restauration en self est pour sa part installée au niveau -1, tirant ainsi parti de la pente naturelle du terrain pour créer une salle de restauration aux larges baies vitrées, avec vue sur la partie boisée. L’école comprendra également une aire de jeux sportive, un potager et une bibliothèque.

Un projet très ambitieux en matière de développement durable

Le groupe scolaire a pour objectif d’être labellisé BEPOS (« bâtiment à énergie positive »), c’est à dire un bâtiment qui produit plus d'énergie (électricité, chaleur) qu'il n'en consomme pour son fonctionnement, avec une isolation phonique et thermique de pointe, des lampes basse consommation, des panneaux solaires en toiture, etc.
Au cœur du bâtiment, un patio vert source de lumière naturelle permettra de réduire les besoins en éclairage artificiel.

Afin de consolider le talus, des arbres ont dû être abattus mais davantage d’arbres à hautes tiges seront replantés à l’issue de la construction. Ces arbres à hautes tiges seront également complétés par de nombreux arbustes et diverses plantes vivaces.

Franck Le Bohellec a indiqué que cette école porterait le nom d’une femme mais que celui-ci n’avait été choisi pour le moment.

La livraison est programmée pour la rentrée scolaire de septembre 2019.

Aller en haut de page