• Rencontre - Conférence - Débat
L’association Herbes Folles et la Municipalité organisaient une conférence-débat sur l’arbre dans le paysage urbain.

De nombreux Villejuifois se sont réunis à la Maison de la nature le jeudi 16 janvier. "La problématique de la place de l’arbre dans la ville est relativement récente puisqu’elle est limitée dans les parcs et les jardins jusqu’au XIXème siècle" a rappelé en préambule Samuel Rebulard, enseignant à l’université de Paris-Saclay.

Ce spécialiste de la nature et de l’agronomie, est revenu sur les contraintes pour les arbres dans le cadre urbain, ou beaucoup d’espaces publics ont été pensés sans les prendre en compte. Les arbres doivent également composer avec la pollution de l’air, la pollution lumineuse, un climat spécifique en ville, des sols peu propices à leur développement et une population parfois hostile.
Si pendant longtemps l’arbre a seulement été considéré comme un ornement et une manière de structurer le paysage urbain, ses nombreuses vertus sont désormais bien connues: "Il contribue à l’épuration de l’air, atténue les conséquences du changement climatique, favorise l’infiltration des eaux de pluie, stocke le carbone, fait vivre la biodiversité en fournissant habitat et ressources aux espèces et joue un rôle positif sur la santé et le bien-être de l’humain avec des effets bénéfiques comme la réduction du stress."

100 nouveaux arbres en 2020

Les différentes espèces et leurs caractéristiques ont un impact varié sur la biodiversité ou la pollution et toutes les essences peuvent se justifier dans le paysage urbain, à condition de savoir pourquoi on les plante. "100 nouveaux arbres vont être plantés sur la ville cette année" a annoncé Catherine Casel, Adjointe au Maire en charge du développement durable et des Espaces verts.

Aller en haut de page