Le Maire a pris deux arrêtés visant à prévenir la consommation dans l’espace public de 2 types de produits dangereux pour la santé: les pipes à eau (narguilé ou chicha) et le protoxyde d’azote ("gaz hilarant")

Chicha ou narguilé interdits sur la voie publique

L’utilisation de narguilé ou chicha sur l’espace public est désormais interdite dans un périmètre de 50 mètres aux abords de tous les lieux d’habitation, mais aussi des équipements publics, des stations de métro et parkings publics.

Une décision motivée à la fois par les désordres et nuisances signalés par des habitants, par les risques liés à la combustion du charbon pour faire fonctionner ces narguilés et surtout par les risques sanitaires avérés de ce mélange de tabac et de mélasse. En effet, sa fumée délivrerait autant de monoxyde de carbone que 15 à 52 cigarettes et contiendrait des métaux. D’où l’interdiction du Maire de consommer sur l’espace public ces produits dangereux qui séduisent en particulier les plus jeunes.

Cartouches à siphon: vente interdite aux mineurs

Une autre pratique dangereuse inquiètante: l’usage détourné du protoxyde d’azote contenu dans les cartouches pour siphon à chantilly pour un effet euphorisant fugace.
Ce gaz très froid peut provoquer notamment des gelures, des détresses respiratoires, des pertes de connaissances, et, à fortes doses, peut conduire au décès.
Le Maire a donc décidé l’interdiction dans Villejuif de vendre ou d’offrir à des mineurs du protoxyde d’azote sous quelque forme que ce soit. L’utilisation de manière détournée de ces cartouches dans l’espace public est interdite et les cartouches pourront être confisquées.

 

Les personnes qui ne respecteraient pas les dispositions de ces deux arrêtés sont susceptibles d’être verbalisées par les agents de la Police Municipale.

Aller en haut de page