Une urbanisation à taille humaine

  • 34 projets immobiliers avec label Maire bâtisseur,
  • Révision du Plan Local d’Urbanisme, en 2015, pour des constructions moins denses et des hauteurs maitrisées,
  • Révision du programme de la ZAC Aragon : 28 000 m2 de bureaux, 700 logements, 2 hôtels et des commerces en pied d’immeuble,
  • Création d’équipements publics : Maison des arts martiaux et Halle des sports,
  • 1 projet retenu dans le cadre des 100 projets éco-innovants de la Région IDF : Campus Grand Parc,
  • 2 projets retenus dans l’appel à projets Inventons la Métropole du Grand Paris : la Redoute et les Terrains Bizet,
  • Signature du Contrat d’Intérêt national pour faire de Campus Grand Parc un nouveau quartier autour de l’excellence de la santé,
  • Construction de 3 Gares du Grand Paris Express : Aragon, IGR et 3 Communes.

Un Contrat de ville pour les quartiers prioritaires

À Villejuif, trois quartiers prioritaires marqués par un habitat social ancien et dégradé pourront donc prétendre à des aides de l’État:

  • Alexandre-Dumas, au sud de la ville,
  • Ensemble Armand-Gouret, Julian-Grimau et Lozaits-Nord,
  • Ensemble Lozaits-Sud (en partie), Robert-Lebon et Paul-Hochard (sur le territoire de l’Haÿ-les-Roses)

À ces quartiers prioritaires s’ajoutent quatre territoires de veille active, présentant également des difficultés sociales et urbaines et pouvant bénéficier de quelques crédits.

La liste de ces quartiers a été déterminée en fonction d’un critère unique : les faibles revenus de la majorité des foyers (moins de 12.800€/an).

Ces quartiers font l’objet d’un contrat de Ville 2015-2020 signé entre l’État et les collectivités du territoire. Ce document définit des orientations de développement social et urbain, pour les quartiers prioritaires et de veille, et comporte un programme annuel d’actions, notamment sur les thématiques suivantes:

  • Emploi,
  • Insertion et développement économique,
  • Maîtrise de l’urbanisation,
  • Politique d’habitat,
  • Respect de l’environnement,
  • Soutien à la vie associative, culturelle et sportive.

Des réunions d’information organisées dans chaque quartier concerné permettent de partager avec les habitants le diagnostic et les stratégies à adopter et de réfléchir à la mise en place de conseils citoyens. Ceux-ci doivent permettre aux habitants d’être force de proposition, de définition et d’évaluation des politiques menées sur toute la durée du contrat de ville.
Le travail se poursuit par des ateliers où les acteurs des villes et des quartiers priorisent des actions à mener.

Quartiers prioritaires, veille active et renouvellement urbain

En 2014, l’État a annoncé qu’il concentrait ses crédits financiers au titre de la Politique de la ville sur 1300 quartiers prioritaires. Le contrat de ville 2015-2020 définit des orientations de développement social et urbain pour les quartiers prioritaires et de veille. Il comporte un programme annuel d’actions.

Les quartiers prioritaires

1300 quartiers en France, dont 42 dans le 94 et 3 à Villejuif.
Quartiers où la majorité de la population vit avec moins de 12.800€ par an (seuil de pauvreté). L’État a choisi de recentrer ses efforts financiers sur ces quartiers dits prioritaires.

  • A villejuif, il s'agit des quartiers Alexandre-Dumas, Lozaits-Nord / Grimau-Gouret et Lebon / Mermoz 

Les quartiers de veille active

Quartiers présentant également des difficultés économiques et sociales mais ne correspondant pas aux critères de la nouvelle géographie prioritaire de l’État. Cependant, ils pourront bénéficier de certaines aides.

  • A Villejuif, il s'agit des quartiers Pasteur, Vrcors / Chastenet, Hautes-Bruyères et Delaune / Malon

Les projets de renouvellement urbain (ex ORU)

200 quartiers en France, dont 10 dans le 94 et 1 à Villejuif.
Quartier sélectionné parmi les quartiers prioritaires par l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru), il concentrera des financements publics et privés pour des opérations d’aménagement d’importance.

Aller en haut de page